Soutenir le projet >

Le projet Biofermes France

Image of a farm

Ensemble, faisons germer des petites fermes agroécologiques et autonomes.

Biofermes France est une alternative durable qui va permettre à de nombreuses personnes de produire une alimentation saine, qualitative, locale tout en protégeant notre environnement et la biodiversité des différentes régions du projet.

De la production, la sélection et la multiplication de leurs propres semences jusqu’à la production de leur propre alimentation, en passant par les techniques agroécologiques qui permettent d’éradiquer l’utilisation d’intrants chimiques en agriculture (via les engrais naturels, techniques push and pull, haies, etc.), ce projet s’adresse à l’ensemble de la chaîne des activités paysannes avec un même but : l’indépendance économique et l’efficacité écologique. Ces formations sont organisées par Intelligence Verte et Navdanya qui s’appuient sur leur expérience de longue date en la matière et qui ont déjà formés plusieurs milliers de personnes à l’agroécologie.

Constat

La situation actuelle de production de notre alimentation, notre responsabilité de devoir placer le citoyen et le petit producteur local au centre de cet échange et la perte alarmante des espèces végétales essentielles à notre équilibre appuient la nécessité de mettre en place un projet tel que Biofermes sur le territoire français.

les Actions qui seront réalisées

Biofermes France articulera son action autour de trois thématiques prioritaires pour diffuser des modèles d’agricultures viables, véritables piliers de nos actions : Agroécologie, Semences, Autonomie.

Agroécologie

Favoriser la transition• 1/3 des financements servira à la formation de paysans-nes à l’agroécologie et la conservation des semences anciennes dans des petites fermes agroécologiques formatrices, partenaires du projet.
Cette formation s’accompagne d’une formation à la production et à la conservation des semences à la ferme Sainte
Marthe.

Semences

Préserver la biodiversité & faciliter la diffusion des variétés anciennes • 1/3 de la collecte permettra de renforcer le conservatoire pédagogique de variétés anciennes et le jardin de semences, support des formations.
Afin que le conservatoire devienne un lieu de découverte de la biodiversité et ses enjeux, de démonstration et d’apprentissage de savoir-faire, ouvert à tous les publics désirant se les réapproprier. Votre soutien permettra notamment de créer des outils pédagogiques sur les semences.

Autonomie

Mettre en place des modèles viables et vivables pour les diffuser au plus grand nombre • 1/3 des financements permettrat de créer un réseau de fermes formatrices à l’agroécologie
pour permettre aux futurs paysans de se confronter au métier, de mettre en pratique les connaissances acquises et de préparer leur propre installation.

Votre financement permettra ainsi de :

  • former 10 futurs paysans-nes à l’agroécologie et la conservation des semences anciennes
    dans des petites fermes agroécologiques formatrices, partenaires du projet.
  • rémunérer une personne en charge du renforcement du jardin de semences pour une année.
  • créer et distribuer 4000 kits d’action et de sensibilisation sur l’agroécologie et la protection de la biodiversité.
  • mettre en réseau et assurer le suivi de 6 petites fermes formatrices en agroécologie.

Les actions déjà réalisées

Formation agroécologie-semences

SOL et ses partenaires souhaitent, dans le cadre du projet Biofermes internationales, former les personnes à l’ensemble de la chaîne d’activité paysanne, de la production de leurs semences à la production d’une alimentation saine et variée. Cela pour permettre de renforcer l’autonomie et l’indépendance des paysans et leur rendre la maîtrise de ce savoir qui a été le leur pendant des millénaires. C’est à dire la production, la sélection et la multiplication des semences.

Ces deux mois et demi de formation ont été une parenthèse extraordinaire qui résonnera à jamais en moi.

J’y ai reçu de quoi faire germer mon projet, des connaissances pour en prendre soin et beaucoup de bienveillance et d’amour pour avoir la patience d’attendre les futurs fruits. J’y ai appris énormément sur la vie du sol, des végétaux, mais aussi sur la vie en groupe, sur la force du collectif, la beauté du partage.

Marie-France Barrier- Formation Bio Sainte Marthe Été 2016

Appui aux fermes bio

À l’heure où le nombre d’agriculteurs en France ne cesse de diminuer au profit de fermes toujours plus grandes, l’arrivée de nouveaux porteurs de projet en recherche d’autonomie et dont la volonté est de produire une alimentation de qualité, saine et de proximité est plus que jamais
nécessaire.
 Pourquoi ? Pour permettre de lutter contre la déprise agricole, protéger notre environnement, apporter un nouveau souffle à certains territoires, ainsi qu’un autre regard sur le métier.

Je suis maraîcher en agriculture biologique et je donne des formations en permaculture.
Concrètement, l’un des buts est d’améliorer la structure du sol tout en préservant ce qui nourrira la plante au quotidien. Cela, dans une perspective long terme. Pour moi, c’est donc alimenter le sol avec des matières organiques, utiliser intelligemment les associations de plantes, ne pas labourer la terre et augmenter considérablement la biodiversité.

Joseph, paysan sur une des fermes du projet

Préservation de la biodiversité

Appui au conservatoire pédagogique des semences anciennes. Le conservatoire recèle plus de 1 000 variétés de graines de variétés anciennes potagères et céréalières, certifiées Bio, collectées, préservées et conservées. Devant la nécessité de sensibiliser le grand public à la conservation de la biodiversité et à l’importance des semences anciennes, un conservatoire pédagogique a été inauguré en juin 2017. Il se veut un lieu de découverte de la biodiversité et de ses enjeux, de
démonstration et d’apprentissage de savoir-faire, ouvert à tous les publics.

J’avais très envie d’intégrer l’équipe du conservatoire de semences
qui s’inspire notamment de la permaculture ou encore des cultures associées. J’ai été attiré par l’ouverture d’esprit du lieu du fait du large public qui forme et vient se former ici. C’est une émulation très intéressante. J’avais envie de découvrir d’ autres modèles et je participe maintenant à la réorganisation, à des expérimentations (choix des variétés, pollinisation, design permaculturel,…) et à la production de semences du conservatoire.

Luc en charge du développement du conservatoire des semences anciennes à la ferme Ste Marthe

Hervé Bedouet : « Il est urgent de changer de modèle agricole »

Les ADEAR sont des organisations présentent dans toute la France et accompagnent de manière globale les personnes ayant pour projet de s’installer en tant que paysans (...)
+ Lire la suite

Témoignage de Véronique, gardienne de semences

Véronique est passionnée par la Nature et elle transmet cette passion aux formés en travaillant au sein du conservatoire de semences de Sainte Marthe (...)
+ Lire la suite

François Léger, pourquoi se reconnecter à la nature ?

François Léger, enseignant-chercheur à AgroParisTech explique pourquoi le citoyen a son rôle à jouer dans la préservation de notre environnement (...)
+ Lire la suite

ÉQUIVALENCE DES DONS

50
Vous participez à mettre
en place une formation à la
reproduction et la conservation
des semences
25
Vous financez l’achat et la mise
en place de 2m2 d’irrigation goutte
à goutte pour la ferme
de Sainte Marthe
10
Vous permettez la collection
de 2 semences identifiées
comme résistante
au changement climatique
50
Vous participez à mettre
en place une formation à la
reproduction et la conservation
des semences
25
Vous financez l’achat et la mise
en place de 2m2 d’irrigation goutte
à goutte pour la ferme
de Sainte Marthe
10
Vous permettez la collection
de 2 semences identifiées
comme résistante
au changement climatique
leaf leaf